Green Day-Punk Rock


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Rise Against-Paris 9/09/06

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pep
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 7182
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 22/06/2005

MessageSujet: Rise Against-Paris 9/09/06   Dim 11 Juin - 15:49

Yeah!!!!!!!
Rise Against débarque en Europe fin août et sera de passage à Paris le 9 septembre au Trabendo.

_________________
La liberté consiste à se discipliner soi-même au lieu de se laisser discipliner par d'autres
G. Clémenceau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pep
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 7182
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 22/06/2005

MessageSujet: Re: Rise Against-Paris 9/09/06   Jeu 15 Juin - 20:07

Et c'est le groupe A Wilhelm Scream qui assurera la première partie.
Le prix des places est fixé à 25€.

_________________
La liberté consiste à se discipliner soi-même au lieu de se laisser discipliner par d'autres
G. Clémenceau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pep
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 7182
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 22/06/2005

MessageSujet: Re: Rise Against-Paris 9/09/06   Jeu 14 Sep - 19:46

Je vous met la chronique de la soirée du 9 Septembre dernier où quelques membres de Punkfiction étaient présents:

Une fois rentrés dans la salle on se rend compte qu'à l'insu de notre plein gré (enfin pas tant que ça) on a raté les basques de Berri Tzerrak qui question nom imprononçable se posent là également. De l’extérieur ça avait l’air plutôt bien fait puissant mais la voix claire avait un quelque chose de comment dire... aussi digeste qu’un trajet Paris-Brest (spécial kasdédi !)…

Le changement de plateau ne s’éternise pas, heure du dernier métro/RER oblige, ça va enchaîner sec ce soir ! C'est AWS donc qui prend place. C’est bizarre comme la plupart des gens qui ont vu ce groupe live font le même constat : « la vache l’hallu comme ce groupe est carré, en place et puissant malgré la technique déployée ! ». C’est qu’ A Wilhelm Scream n’est pas un groupe de jeunôts depuis le paquet d’années que le quintet traîne sa bosse.
Le nabot à casquette / frontman du groupe, Nuño Perreira, et ses acolytes vont donc encore tout péter ce soir. Après leur prestation du Groezrock ( compte-rendu là) fin avril, puis celle en ouverture d’ Anti-Flag (cf. le compte-rendu ici) dans la même salle en mai dernier, A Wilhelm Scream impressionne à nouveau mais un bémol technique : le son de la basse qui crépite un peu et un bémol de setlist : plus de ’’Ruiner’’ que de l’excellent ’’Mute Print’’, viendront laisser un goût d’inachevé à un set de 30 minutes calibré à l’américaine. Pas de « William Blake Overdrive », moins de tapping de folie mais une rafale de tubes hardcore mélo speed et techniques qui défrise. Tous les tubes y passent pourtant de « The Rip » à « Anchor End » ou à « Killing It » et Soft Cell » du dernier album, on a même droit à un vieux morceau de ’’Benefits Of Thinking...’’…
Le talentueux nouveau bassiste, légèrement francophone, dira au nom de ses potes qu’il était content d’être là mais... rah c’est qu’on deviendrait presque exigeant, ou juste pas encore chaud, reste qu’un je ne sais quoi de trop expéditif entache les performances du groupe à mesure qu’on les voit ouvrir pour d’autres. A quand ce groupe en headline avec un set d’une heure et demie ?! Le background du groupe, son aisance et sa présence scénique alliée à une disponibilité (plus tard au milieu du public) déconcertantes, auraient de quoi remplir facilement plus d’une salle (même) parisienne !

Toujours est-il que les stars de la soirée ce sont les 4 de Rise Against ! L'arrière de la scène, floqué du superbe logo de "The Sufferer & The Witness", annonçait cash la couleur : on est sur les terres de Rise Against, et il va falloir lever les poings. Sans crier gare, ni aéroport (ahah c'est pas la pire de toutes celle-là?), le combo déboule dans un mini-blackout et s'empare de ses instruments. Tim a la mèche très laidement capricieuse comme chacun se plaît à le remarquer dans des considérations Jean-Louis Davidesques, mais dès qu'il commence à brailler « State Of The Union » on oublie sa capillarité contrariée et on se hâte de prouver sa virilité.
Premier coup de boutoir pour le pit qui reprend à la volée la poussée quasi-harcore des 4 américains. Le groupe engagé est en terrain conquis, et n'aura pas besoin de se lancer dans des discours politiques pour convaincre son auditoire. Que du son au programme, et que du bon. « Black Masks & Gasoline » en second morceau de set : deux jours après on a encore l'air dans la tête ! Un set composé majoritairement de morceaux extraits de ’’Revolution per minute’’ et du dernier album. « Chamber The Catridge » et son implacable riff viennent prouver que les nouveaux titres passent l'épreuve du live haut la main, mais dès la première écoute du skeud on le savait déjà. Et comment mettre les 500 à 600 personnes du Trabendo sur le cul ? En enchaînant tout simplement la mélodiquement destructrice « Like The Angel » et le single au clip made in Greenpeace « Ready To Fall » !... Ça ressemblait déjà à un bouquet final, mais non, le quatuor reste et continue son entreprise de démolition à un rythme industriel.

Le son obtient une mention passable, très peu de basse et une guitare lead en peu en dessous par rapport à la batterie et la voix. Au niveau du groupe tout le show repose sur Tim et son charisme. On sait le gars doté d'un timbre génial, il le pose mieux en live qu'auparavant, et toute l'énergie qu'il transmet n'altère en rien ses qualités de chanteur. Plusieurs fois il tendra le micro aux premiers rangs pour que les refrains soient hurlés bien comme il faut. Le batteur a l'air de s'ennuyer et me fait un peu penser à Pat de Anti-Flag au niveau de son jeu, rien de bien original. Le gratteux et le bassiste se contentent d'assurer leurs parties avec brio, Tim Mcllrath incarne totalement la notion de ‘frontman’ punkrock.
Le tubesque « Anywhere But Here », « Voices », « Injection » ou « Blood To Bleed » et la sublime « Blood Red, White & Blue », autant de titres ravageurs qui viennent secouer nos tympans. Manquera peut-être un petit « To The Core » des familles pour achever le carnage. Le pire c'est qu'on en redemande, car tout cela passe trop vite et Rise Against, surtout son bassiste, enchaîne les titres à vitesse grand V. Le temps pour Tim de remercier les fans déjà présents l'année passée, et le combo nous lâche une pépite venue de "The Unravelling". On s'attendait à « 1000 Good intentions », ce fut « Six Ways Till Sunday » et son super-refrain à base de "You're The New Revolution" ! Pour le rappel pas de surprise, comme à la Boule Noire c'est Tim qui revient, avec son oeil bleu et son oeil marron, nous chanter la sérénade avec la zolie « Swing Life Away » en acoustique que tout le monde reprend en choeur. Derrière ça repart plus bourrin avec « Bricks » avant de finir en apothéose avec la terrible « Give It All ».

Voilà c'est déjà fini, une bonne heure de show qui a montré les progrès effectués par Rise Against sur scène, mais aussi un p’tit quelque chose de plus "américain", comme trop événementiel (un reliquat de notre angoisse anti-majorisation d‘un groupe qu’on apprécie depuis ses débuts ?). Sans en aucun cas renier leur sincérité, on peut regretter un manque de folie, le genre de truc qui se passe en live sans que ce soit établi par un directeur artistique de Geffen et qui ferait de cette date un truc unique...

_________________
La liberté consiste à se discipliner soi-même au lieu de se laisser discipliner par d'autres
G. Clémenceau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pep
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 7182
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 22/06/2005

MessageSujet: Re: Rise Against-Paris 9/09/06   Lun 25 Sep - 14:49

Quelques photos prises, toujours sur le site de Punkfiction (heuresement qu'ils sont là^^...)






_________________
La liberté consiste à se discipliner soi-même au lieu de se laisser discipliner par d'autres
G. Clémenceau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rise Against-Paris 9/09/06   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rise Against-Paris 9/09/06
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 11 Mai 2008 - Doooooom Over Paris
» Ou me procurer un micro sun rise???
» [Disneyland Paris] Recrutement
» Accès au Parc depuis Paris / en train !
» Opéra de Paris - 2009/2010 (Présentation de la saison)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Green Day-Punk Rock :: Y a pas que Green Day dans la vie! :: Concerts-
Sauter vers: